2018 : à fond la forme !

0
3652
Les salles de sport bisontines connaissent un pic d’inscriptions après le 1er janvier. DR
Les salles de sport bisontines connaissent un pic d’inscriptions au mois de janvier. DR
- Annonce -

Début d’année rime souvent avec bonnes résolutions. En effet, selon une enquête réalisée par le site Newpharma et l’institut Toluna, les objectifs 2018 que se sont fixés les Français concernent essentiellement la perte de poids et la pratique d’une activité physique.

35% des habitants de Bourgogne-Franche-Comté veulent faire du sport en 2018

Le huitième baromètre Sport-santé de la fédération française d’éducation physique et de gymnastique volontaire (FFEPGV) publié il y a quelques jours, affirme que « 35% des habitants de Bourgogne-Franche-Comté veulent faire du sport en 2018 ». Un chiffre légèrement en hausse par rapport à la moyenne nationale qui est de 32%.

D’ailleurs, les salles de sport bisontines comme Wellness Sport Club remarquent une hausse des inscriptions à cette époque de l’année. « On connaît un pic d’inscriptions en septembre et en janvier, ce sont des mois qui correspondent avec les bonnes résolutions », explique Hélène Vernerey, assistante manager chez Wellness Sport Club Besançon. « Généralement, les gens viennent avec l’intention de perdre du poids ou de continuer une activité en hiver. »

Toujours d’après le baromètre, perdre du poids semble être une priorité féminine : 41% des femmes souhaitent relever ce défi contre 34% des hommes. Ces messieurs quant à eux, privilégient davantage la reprise du sport (35%).

 D’après Patricia Morel, présidente de la FFEPGV, « les femmes actives manquent de temps pour prendre soin d’elles-mêmes ». DR

D’après Patricia Morel, présidente de la FFEPGV, « les femmes actives manquent de temps pour prendre soin d’elles-mêmes ». DR

Pourtant, les bonnes résolutions ne sont pas toujours mises en pratique : « Bien souvent, les gens affluent en janvier et on ne les revoit plus après le mois de février, c’est un peu pareil avec ceux qui s’inscrivent en septembre, c’est difficile de tenir !», s’amuse-t-elle.

« La demande pour les salles de sport est de plus en plus forte »

Pour ceux qui ne comptent pas flancher, l’établissement propose une multitude d’activités : « L’aquabiking ou le body bump qui agit sur le renforcement musculaire connaissent beaucoup de succès en ce moment. Depuis quelques mois, nous proposons aussi du boxing qui fonctionne très bien. La demande pour les salles de sport est de plus en plus forte.»

Ouvert il y a trois semaines seulement, l’établissement Liberty Gym au centre-ville de Besançon compte déjà plus de 800 adhérents : « A la mi-journée ce mardi 02 janvier, nous avions déjà enregistré huit inscriptions, ce qui est plus qu’un jour normal », assure Magali Duart-Serra, coach commerciale. Cardio training, crossfit, cours collectifs… les adhérents viennent dans le but de « perdre du poids et se raffermir essentiellement pour les femmes, rester en forme pour les personnes âgées et prendre de la masse musculaire pour les hommes ».

Enfin, le baromètre informe que les hommes s’estiment plus en forme que les femmes avec une note de 6,7/10 contre 6,5/10. Patricia Morel, présidente de la FFEPGV confirme : « L’écart entre l’état de forme perçu par les hommes et les femmes est malheureusement une réalité que nous constatons chaque année grâce à ce baromètre. » La première raison selon elle, « les femmes actives manquent de temps pour prendre soin d’elles-mêmes ».

Louise De Châteaublanc
*L’enquête a été menée sur internet entre le 14 et le 19 décembre 
auprès d’un échantillon représentatif de 2202 personnes de 15 ans et plus.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here