Le 1er bâtiment municipal 100% énergies renouvelables !

0
388
Bâtiment pôle des tilleuls 100% énergie renouvelable
Le pôle des Tilleuls à Palente accueille une MJC, une médiathèque, une crèche et une épicerie solidaire. © Y.Q
- Annonce -
La restructuration du pôle des Tilleuls, situé dans le quartier d’Orchamps-Palente reflète la volonté de la municipalité de Besançon de s’inscrire dans le prolongement de l’accord de Paris (COP21). Cet espace est le premier bâtiment municipal 100% énergies renouvelables.
Besançon : une stratégie « climat énergie » volontariste

Pour la seconde fois en 2017, la capitale comtoise s’est vue décernée le « Gold Award » du label européen Citergie/European Energy Award. Besançon et Dunkerque sont les deux seules agglomérations françaises à bénéficier de ce label. Une vraie reconnaissance pour notre cité dont la politique énergétique tend à atteindre en 2020 trois objectifs :

  • Réduire de 15% les consommations d’énergie ;
  • Augmenter à 32% la part des énergies renouvelables ;
  • Réduire de 40% les émissions de gaz à effet de serre.
Pôle des Tilleuls : un concept innovant

Le pôle des Tilleuls s’étend sur 2 300m² dont 1 000m² consacré à la MJC. L’ensemble intègre également une médiathèque, une crèche et une épicerie solidaire. Le surcoût de la rénovation 0 impact carbone représente 20% de l’investissement total de 3.5 millions d’euros. « Le retour sur investissement est assuré », confirme le Maire, « la consommation d’énergie étant réduite de 85% par rapport à l’ancien bâtiment. »

pôle des tilleuls - chaudière à granulés
Quatre chaudières à granulés ont été installées © Y.Q

Outre les isolations traditionnelles comme les menuiseries extérieures en double vitrage, les choix ont également porté sur la régulation, pièce par pièce, de la qualité de l’air en fonction du taux de CO², l’utilisation systématique de l’éclairage LED et l’installation de panneaux photovoltaïques sur le toit. Mais la principale innovation vient surtout de l’installation de 4 chaudières à granulés à condensation pour couvrir tous les besoins de chauffage. Cette chaufferie d’un coût global de 120 000 € va permettre de réduire de 63% la facture de chauffage passant de 16 000 € à 6 000 € par an pour 26 tonnes de granulés de bois.

Valorisation de la filière bois

La Bourgogne Franche-Comté est la troisième région métropolitaine la plus boisée de France. L’utilisation croissante du bois dans la construction permet de valoriser les déchets des scieries par la fabrication des granulés de bois servant au chauffage. Le choix d’une chaufferie à granulés de bois contribue donc à dynamiser un secteur économique important en valorisant ses déchets.

Inauguration pôle des tilleuls - Raphaël Bartolt Préfet du Doubs, Jean Louis Fousseret Maire de Besançon et Anne Vignot Adjointe en charge de la transition énergétique
Jean Louis Fousseret Maire de Besançon et Anne Vignot Adjointe en charge de la transition énergétique © Y.Q
Un projet largement soutenu

Raphaël Bartolt, Préfet du Doubs, avait tenu à être présent pour rappeler le souci de l’Etat à favoriser dans tous les territoires une politique environnementale économe en énergie et propre pour les habitants. L’Ademe et le Conseil Régional ont apporté des contributions significatives au projet, respectivement à hauteur de 150K € et de 800K €. Mais c’est surtout l’Europe, au travers du dispositif Feder, qui a financé un tiers de l’investissement.

La politique environnementale, c’est aussi le quotidien des bisontins

Réduire les émissions de CO² et de particules fines passe aussi par un service public de transports en commun performant… Notamment dans une ville comme Besançon dont la configuration en « canyon » favorise l’accumulation de particules polluantes ! Mais vu les grèves à répétition, les perturbations quotidiennes et l’absence de transport en commun les dimanches et jours fériés sur l’ensemble des lignes, il semble que la ville de Besançon ait encore du pain sur la planche !

Y.Q

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here