Besançon : la Place Leclerc définitivement saturée ?

0
1414
place leclerc besancon
Le nouveau carrefour giratoire de la Place Leclerc est le théâtre d'un formidable imbroglio quotidien - Crédit photo : C. Dufay
- Annonce -
Dans le cadre des travaux de la ligne de bus en « Site propre »* entre Temis et la Gare Viotte, la mise en place d’un nouveau carrefour routier Place Leclerc, large anneau central complexe, a engendré d’importantes perturbations sur les différents axes transversaux. Les automobilistes bisontins pensaient devoir s’y résigner avec grand désespoir mais la Municipalité vient de publier un communiqué… Plutôt rassurant.

Plus qu’une « situation de congestion », la circulation au niveau de la Place Leclerc à Besançon est, depuis quelques semaines, un véritable capharnaüm. Quotidiennement saturée, la fameuse Place – au demeurant très fréquentée puisque 70 000 véhicules y transitent chaque jour du lundi au vendredi – déverse son flot de voitures et de bus, enchevêtrés dans tous les sens, tantôt désorientés, tantôt enclavés les uns dans les autres. Klaxons, accrochages, coups de gueule, certains chauffeurs commencent même à en rire, tellement cocasse, est aujourd’hui devenue la situation.

Au départ, les travaux devaient permettre aux voyageurs – notamment ceux des bus – d’éviter les problèmes d’embouteillage. A l’arrivée, c’est encore pire. Quoi de plus normal, donc, que les usagers se posent la question : « Mais alors à quoi ça sert ? »

Le Grand Besançon et la Ville ont donc décidé d’intervenir. Non pas sur le terrain, en rasant cet immense rond point à feux déréglés, mais en s’exprimant publiquement pour mettre les points sur les « i » : « Oui, ce carrefour routier majeur de Besançon engendre actuellement des conditions de circulation « particulières » (le mot est un peu faible). Mais non, ça n’est pas la configuration définitive ! Ouf, nous voilà rassurés.

Une programmation temporaire des feux 

« Si le fonctionnement pour les automobilistes se rapproche des conditions définitives, avec une circulation autour d’un large anneau central, il ne pourra être tiré le meilleur parti de la programmation des feux que lorsque les travaux seront terminés« , explique la Ville.

Le hic, c’est que, la fameuse situation définitive, sera justement définitive, qu’en septembre prochain. Il va donc falloir patienter encore un peu, avec l’espoir que les prochaines grandes vacances amélioreront un peu les choses. En attendant, la municipalité prévoit de renforcer la signalisation des itinéraires de substitution (qu’on connaît déjà et que d’autres vont nous piquer… grrrr) et de poster, chaque soir en heure de pointe, une faction de policiers municipaux pour éviter, entre autre, que les véhicules ne s’engagent lorsque le dégagement n’est pas possible… Une spécialité locale qui engendre, il faut le dire, un surcroît de paralysie routière. Des panneaux d’information « Ne vous engagez pas en cas de bouchons » seront donc implantés sur chaque feu pour rappeler cette règle du code de la route aux automobilistes… Ce qui ne les empêchera pas de forcer quand même le passage pour arriver à l’heure au bureau, à l’école ou encore chez la nounou.

D’ici là, faites comme nous, autant que vous le pouvez : privilégier la bicyclette, à pédale, à batterie ou à moteur.

* Les travaux d’aménagement de la ligne 3 PLUS consistent à la création d’une ligne de bus en site propre, c’est-à-dire avec des voies de circulation réservées aux bus. Sur la place Leclerc, les travaux consistent à un réaménagement des voies de circulation et des espaces verts. Il a également été étudié une meilleure prise en compte des modes doux (piétons, vélos, rollers…) pour plus de sécurité et plus de fluidité. Une certaine qualité urbaine a aussi été recherchée afin de mieux intégrer ce secteur à la ville.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here