Le câlin ? C’est malin !

0
12449
La journée internationale des câlins existe depuis 1986. DR
La journée internationale des câlins existe depuis 1986. DR
- Annonce -

Aujourd’hui, partout dans le monde c’est le « Hugging day », traduisez : la journée des câlins. Reconnus par les scientifiques pour renforcer le système immunitaire et diminuer le stress, les câlins ont de multiples bienfaits pour les bébés, notamment pour les prématurés. Immersion au service de néonatologie au CHU de Besançon où l’on pratique la technique du peau à peau depuis une trentaine d’années.

D’après les scientifiques, il suffirait de sept minutes de câlins par jour pour être plus heureux. C’est sans doute cette raison qui a motivé le révérend américain Kevin Zaborney en 1986 lorsqu’il a eu l’idée de lancer le « Hugging day » (journée des câlins). Ainsi, depuis plus de trente ans aux quatre coins du globe, le 21 janvier, accolades et étreintes sont au rendez-vous. Plutôt malin car le câlin n’a rien d’anodin…

Une technique inventée en Bolivie dans les années 1980

En effet, un câlin génère de l’ocytocine. Généralement appelée « hormone de l’amour », celle-ci procure un sentiment de bien-être tout en faisant diminuer le cortisol, l’hormone du stress. L’ocytocine est également connue pour favoriser l’attachement entre une mère et son enfant. C’est justement pour cette raison que la technique du peau à peau a été inventée en 1983 dans un service de néonatologie de Bogota en Bolivie.

« La meilleure couveuse du monde, c’est la maman ! »

« Le peau à peau est apparu dans les pays qui n’avaient pas de couveuses. Pour les remplacer, des médecins ont eu l’idée de poser les prématurés sur le ventre de leurs mamans pendant au moins une heure. Ils se sont alors rendu compte que les prématurés survivaient davantage et prenaient plus facilement de poids. La meilleure couveuse du monde, c’est la maman !», raconte Sandrine Boillot, puéricultrice en néonatologie et coordinatrice NIDCAP* au CHU de Besançon qui soigne chaque année, plus de 150 grands prématurés.

"User et abuser du peau à peau !", c'est ce que préconise Sandrine Boillot, puéricultrice en néonatologie au CHU de Besançon. DR
« User et abuser du peau à peau ! », c’est ce que préconise Sandrine Boillot, puéricultrice en néonatologie au CHU de Besançon. DR

La méthode s’est ensuite imposée dans les maternités du monde entier et notamment à Besançon : « Ici, on pratique le peau à peau depuis une trentaine d’années, il y a tellement de bénéfices », poursuit-elle. Parmi les bienfaits, on retrouve par exemple les vertus de réchauffer et d’apaiser les bébés.

Mais pas seulement : « Le peau à peau n’est pas juste un câlin puisqu’il a pour effets d’améliorer la stabilité cardio-respiratoire du bébé, de favoriser la montée de lait chez la maman ou encore de participer à la maturation cérébrale ».

La technique peut se pratiquer avec des prématurés, des bébés nés à terme ainsi qu’avec des jumeaux ou des triplés : « Il y a de la place pour tout le monde en même temps. Le peau à peau renforce le lien d’attachement entre les parents et les bébés. C’est la raison pour laquelle il ne s’opère qu’avec la maman ou le papa. De plus, dans le cadre de soins lourds prodigués à de grands prématurés, le peau à peau renforce la confiance des parents puisqu’ils établissent un contact charnel avec le bébé en particulier si la grossesse a brutalement été interrompue. »

Diminuer la prise de médicaments

Le peau à peau permettrait aussi de rassurer le bébé lorsque sont pratiqués des soins. « L’odeur de la maman apaise. On a déjà remarqué que les prématurés sont plus calmes lorsqu’on effectue une prise de sang alors qu’ils sont en peau à peau. Cette technique diminue aussi la douleur ressentie. Par conséquent, on utilise moins de médicaments. On a donc tout intérêt à user et abuser du peau à peau ! », confie Sandrine Boillot, puéricultrice depuis 23 ans.

La spécialiste tient tout de même à rappeler que pour un peau à peau réussi, des conditions sont nécessaires : « Il faut adapter l’environnement, être dans un endroit calme et pas trop éclairé. Les parents doivent s’installer confortablement dans un fauteuil car le peau à peau peut durer plusieurs heures d’affilée. »

Parmi les autres précautions à prendre, maintenir le bébé avec ses mains pour soutenir sa tête ou encore veiller à ce que les appareils de surveillance tels que les respirateurs ou les perfusions soient correctement mis en place lorsque l’enfant reçoit des soins.

Le verbe câliner provient du latin « calina » qui désignait la chaleur de l’été propice à une certaine paresse. Ce n’est que plus tard que le nom « câlin » fut créé à partir du verbe. Au XVIème siècle, le câlin indiquait le paresseux ou le mendiant en quête de compassion. DR
Le verbe câliner provient du latin « calina » qui désignait la chaleur de l’été propice à une certaine paresse. Ce n’est que plus tard que le nom « câlin » fut créé à partir du verbe. Au XVIème siècle, le câlin indiquait le paresseux ou le mendiant en quête de compassion. DR

Des bénévoles pour câliner les bébés malades

Vous l’aurez compris, se câliner est un puissant remède. D’ailleurs, l’association Main dans la main s’est même créée pour que des bénévoles bercent, dorlotent et réconfortent les bébés malades lorsque leurs parents sont absents. Une étude israélienne a même démontré que des enfants de dix ans ayant bénéficié du peau à peau lorsqu’ils étaient bébés, présentent des facilités d’apprentissage, un meilleur sommeil et réagissent mieux au stress.

Enfin, pour optimiser les effets du câlin, le docteur en psychologie Jan Astrom, préconise de le faire durer au moins dix secondes. Sachez qu’en moyenne, un câlin dure trois secondes…

Allez c’est parti ! Aujourd’hui, des câlins on s’en fait plein, plein, plein !

Louise De Châteaublanc
* NIDCAP: Neonatal Individualized Developmental Care and Assessment Program en anglais renvoie à l'ensemble des stratégies environnementales et comportementales afin de favoriser le développement harmonieux du nouveau-né à terme ou prématuré. (source : périnatalité-France.org).

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here