Des couches lavables prêtées gratuitement par le SYBERT

0
179
- Annonce -

Le SYBERT, syndicat qui gère le traitement et la valorisation des déchets de Besançon et de sa région, prête gratuitement pendant un mois, un kit d’essai pour tester le système de couches lavables. 

Pratiques, écologiques et modernes, les couches lavables représentent de véritables alternatives aux couches jetables. Loin des anciens changes de nos grands-mères, il existe aujourd’hui de nombreux modèles adaptés à chaque enfant (en bambou, chanvre ou coton bio, avec des attaches velcros ou des boutons pression…). Pas toujours facile de s’y retrouver.

Ainsi, le Sybert Besançon a récemment lancé une vaste campagne de communication visant à faire découvrir ces nouveaux systèmes de couches écologiques et économiques. Le kit proposé gratuitement, est composé de 16 modèles différents permettant de trouver lequel, sera le plus adéquat, pour son bébé, et ainsi, essayer, avant d’investir à l’aveugle.

Un budget allégé

Si les lavages contraignants repoussent évidemment de nombreux parents, les nombreux avantages liés à l’utilisation de ces couches lavables « nouvelle génération », peut toutefois en convaincre plus d’un.

Côté portefeuille, le calcul semble vite fait. En effet, en 2 ans et demi, à raison de 5 000 changes environ, on estime que les familles dépensent entre 1 000 € et  2 000 € (selon les marques) pour acheter des couches jetables. Une somme importante à débourser pour chaque nouvel enfant.

Quant aux  « couches lavables », réutilisables pour 2 ou 3 enfants, l’investissement de départ est rapidement rentabilisé. Comptez entre 500 et 600 € pour acheter une vingtaine de couches lavables. Ajoutez à cela le coût des lavages, soit environ 250 €.

Pour le bien-être de l’enfant

L’érythème fessier est l’ennemi juré des bébés. En cause : les couches jetables plastiques et leurs frottements répétés qui irritent leur peau fragile.

Avec les couches lavables, les rougeurs disparaissent car les culottes sont en matière respirante, beaucoup plus saine pour la peau. Les risques d’érythème et d’allergies sont donc nettement diminués.

Ecolo-responsable

Pour produire des couches jetables des millions d’arbres sont abattus chaque année pour fabriquer la cellulose et l’eau rejetée après la production est bourrée de produits chimiques. On estime qu’il faut 3,5 fois plus d’énergie et 2 fois plus d’eau de leur fabrication à leur destruction que les couches lavables.

Du côté des couches lavables, en général fabriquées à partir de coton de culture bio, on produit 3 fois moins de déchets qu’avec des couches jetables. Certes, les lavages fréquents engendreront une importante consommation d’énergie, de lessive et d’eau mais l’impact peut être amoindri en optant pour un lavage mixte avec le linge de maison.

SYBERT : 03 81 87 89 40

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here