Denis Bauquier : la féérie des hivers d’antan

0
4558
Jeux d’hiver à la porte Rivotte à Besançon. © Denis Bauquier
- Annonce -
Patinage sur le lac gelé et parties de luges, le peintre franc-comtois, Denis Bauquier, sublime les paysages hivernaux de la région. Pour les fêtes, ses œuvres sont exposées à la galerie Médicis.
L’artiste puise l’inspiration dans les paysages enneigés du Haut-Doubs. DR

Découvert en 1980 lors d’une exposition à la galerie parisienne « Naïfs du Monde Entier », le travail de Denis Bauquier n’a cessé d’émerveiller petits et grands. D’ailleurs, sa Franche-Comté intemporelle est admirée aux quatre coins du monde puisque le peintre expose régulièrement en Suisse et en Allemagne en plus d’illustrer des cartes de vœux diffusées par l’Unicef dans plus de 130 pays.

Originaire de la petite commune d’Échenoz-le-Sec en Haute-Saône, il puise l’inspiration dans les endroits qu’il a connu enfant : « Je recrée des souvenirs d’enfance, les scènes de vie et les jeux d’hiver. D’ailleurs, on me confie souvent que mes tableaux rappellent des souvenirs. Les paysages enneigés du Haut-Doubs et plus particulièrement les villages comme la Chapelle-des-Bois m’inspirent énormément », explique-t-il.

« Noël est déjà une fête particulièrement féérique mais alors s’il neige c’est encore mieux ! », Denis Bauquier © Denis Bauquier

« À travers mes tableaux, j’essaie de redonner vie à des endroits qui en ont perdu en peignant par exemple des lieux de rassemblement comme les places de villages. Je suis très attaché à représenter la vie rurale d’autrefois qui paraît si paisible dans mes tableaux ».

 « La neige c’est magique ! »

« L’hiver est ma saison préférée, j’aime beaucoup la neige, je suis excité comme un gamin quand il neige ! Et ma peinture colle plutôt bien avec cette saison, d’ailleurs huit de mes tableaux sur dix représentent des thèmes hivernaux », poursuit l’artiste.

Chère à Denis Bauquier, la poudreuse incarne une Franche-Comté bucolique et poétique : « La neige c’est magique ! Noël est déjà une fête particulièrement féérique mais alors s’il neige c’est encore mieux ! ».

Avec nostalgie, il évoque ses Noël d’antan : « Mon plus beau souvenir de Noël c’est quand, gamin, nous sommes ressortis de la messe de minuit avec ma famille et que j’ai vu la neige tomber. Tout était réuni pour me combler ».

Pour les cadeaux de dernière minute, un calendrier avec des œuvres de l’artiste est en vente dans plusieurs librairies bisontines.

Louise De Châteaublanc

Exposition jusqu’au 15 janvier, galerie Médicis 9 rue Victor Hugo, Besançon

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here