Domidom Besançon : « Rigueur et assiduité » héritées du Cours Hôtelier

0
1618
Domidom Besançon cours hôtelier
Jean-Philippe Goguey, dirigeant de Domidom et Sophie Morichon, coordinatrice responsable du service garde d’enfants, au Cours Hôtelier de Besançon - Crédit photo : C. Dufay
- Annonce -
Connue et reconnue pour ses valeurs de proximité, de confiance, de solidarité et de qualité de services, l’agence Domidom Besançon est rapidement devenue un partenaire de choix pour toutes les prestations de services et d’aide à domicile. Sur un marché archi-saturé, comment a t’elle réussi son pari, en à peine quelques mois ? Zoom sur un métier où la rigueur fait toute la différence.

Aide aux seniors, ménage et repassage, garde d’enfants… Le marché du service à la personne a le vent en poupe malgré un contexte économique fragile. Il est l’un des rares domaines d’activités à continuer à créer de l’emploi et représente environ 1,4 millions de salariés en France*. Depuis l’entrée en vigueur de la loi Borloo en 2005, qui a libéralisé le secteur, de nombreuses entreprises se sont lancées dans le service à la personne. Malheureusement, parfois trop peu qualifiées, ce qui a rapidement engendré un déficit d’image qui a trop longtemps nui au secteur. Pourtant, ils subsistent encore quelques enseignes reconnues pour leur sérieux. L’une d’elle, Domidom Besançon, a choisi de placer l’exigence et la qualité de services au centre de ses préoccupations.

Son dirigeant, Jean-Philippe Goguey, nous reçoit au côté de Christine Girard, directrice du Cours Hôtelier de Besançon… L’école de l’excellence d’où il a hérité ces valeurs socles, des valeurs qu’il a souhaité transmettre à ses salariées. Bien lui en a pris. En à peine 24 mois, Domidom Besançon s’est positionnée comme l’un des acteurs majeurs du service et de l’aide à domicile sur le département. Rencontre.

Le Cours Hôtelier de Besançon, reconnu dans le monde entier, forme, entre autres, aux métiers de réceptionniste et de gouvernante. Domidom est une agence d’aide à domicile basée à Besançon. Quel est le lien entre ces deux univers ?

Jean-Philippe Goguey : « Nous retrouvons, dans nos métiers de service à la personne, les mêmes exigences que dans l’hôtellerie. Le Cours Hôtelier de Besançon est une école de rigueur qui forme un personnel qualifié. La gouvernante est responsable de l’entretien, de la propreté, de l’aspect des lieux et du bien-être des personnes, tout comme l’aide à domicile. Elle a ce souci permanent de la perfection et doit faire preuve de flegme face à des clients parfois exigeants. Elle possède également de grandes facultés pratiques d’organisation et d’adaptation, des compétences clés demandées à nos employées, qui gèrent tout aussi bien le ménage, le repassage que la toilette des plus dépendants. »

Christine Girard : « Ici, nous apprenons à nos élèves à faire le ménage correctement, à faire un lit parfaitement, à débarrasser une table, à servir avec le sourire. Même si nos élèves sont formés pour encadrer les personnes qui font le ménage, je pars du principe qu’il faut savoir réaliser l’ensemble de ces tâches pour pouvoir encadrer, contrôler et diriger un travail correctement. C’est ce que M. Goguey a appris dans notre école. Devenir un maître de maison soigné, sensible à chaque détail et capable de transmettre cela aux autres. »

Quelles sont les valeurs enseignées par le Cours Hôtelier que l’on retrouve également chez Domidom ?

CG : « Au Cours Hôtelier de Besançon, nous enseignons la rigueur et l’assiduité, des critères de qualité tout autant exigées par les clients de Domidom. Nous inculquons la dimension humaine au-delà des notes, la discrétion, la politesse et le souci d’être et de faire. »

J-P G : « Le Cours hôtelier est une véritable école de la vie. L’assiduité est, en effet, une valeur socle à laquelle nous sommes attachés chez Domidom. Chaque employée a conscience qu’un retard a un impact important sur la clientèle mais aussi sur la vie du groupe au travail. Nous contrôlons quotidiennement, que ces aspects-là soient respectés à la lettre. Cette formation suivie par moi-même et par Sophie Morichon, coordinatrice responsable du service garde d’enfants chez Domidom, nous permet d’assurer le service de qualité attendu par nos clients mais également d’enseigner les bases à nos équipes, car nous les avons-nous-mêmes apprises. Nous sommes donc crédibles auprès de chacune de nos collaboratrices. C’est ce qui fait aussi notre différence. »

Une sélection stricte exigée par vos deux structures ?

CG : « Nous procédons à une sélection de départ qui nous permet de déterminer la motivation et la solidité de l’élève, deux qualités qui vont l’emmener jusqu’au bout de la formation. C’est la partie la plus importante du recrutement, complétée ensuite, par le dossier scolaire, les notes et les commentaires sur l’assiduité. L’hôtellerie a besoin de monde mais nous expliquons à nos élèves que ce milieu est loin de l’image glamour qu’ils peuvent se faire. »

J-P G : «  C’est exactement la même chose en ce qui concerne l’aide à domicile. Dès le départ, nous expliquons à nos employées, que travailler dans les métiers de service, c’est parfois, travailler pendant que les autres s’amusent (soirs, week-ends, jours fériés). Nous essayons de leur faire comprendre cela dès le départ. Le secteur est difficile et exigeant, tout comme l’hôtellerie. Savoir s’y adapter est une condition essentielle de réussite… Mais également de satisfaction client ! »

*Chiffres 2016 Ministère de l’Economie et des Finances

Publi-reportage

Domidom Besançon au  20 Faubourg Rivotte

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here