Horizon 2025 : Grand Besançon, le triomphe du vélo ?

0
697
Mise en situation : les aménagements cyclables testés par les élu(e)s ! © Y.Q
- Annonce -
Mise en situation : les aménagements cyclables testés par les élu(e)s ! © Y.Q
A l’occasion de l’inauguration du parcours vélo autour de la place Leclerc et du TCSP Viotte – Temis, les élus de l’agglomération et de la ville de Besançon avaient mis les moufles pour présenter « in situ » le nouveau parcours cyclable de l’avenue Siffert à la place Leclerc.

Michel Loyat, Vice-Président de l’Agglo, en charge des transports, Jean-Paul Michaud, Vice-Président en charge des voiries d’intérêt communautaire et de la réalisation des pistes cyclables, Marie Zehaf, Adjointe au maire de Besançon responsable de la voirie et Anthony Poulin, Conseiller municipal délégué aux modes doux ont grimpé avec ardeur l’avenue Siffert avant d’exposer la politique d’aménagement des pistes cyclables du Grand Besançon et le schéma probable d’évolution des modes de transport à l’horizon 2025.

piste cyclable aménagement besancon
Michel Loyat et Jean Paul Michaud sur l’esplanade piétons-cycles de la place Leclerc © Y.Q
Continuité cyclable sur les nouveaux aménagements routiers

Depuis le mois de Septembre 2017, la gare Viotte est reliée directement à Temis et au campus de la Bouloie par une ligne de bus en site propre (TCSP). Le nœud routier de la place Leclerc a donc été totalement repensé pour fluidifier le trafic et offrir aux piétons et aux cyclistes un aménagement confortable et surtout sécurisé.
Alternant piste cyclable, bande cyclable et voie verte, ce nouvel investissement global de l’ordre de 1.2M€ dessert le site en construction du quartier Vauban, le pont de la Gibelotte qui sera prochainement élargi, le stade de football, le palais des sports et les autres équipements sportifs jusqu’à l’avenue de l’observatoire et le campus.
Au terminus du tram’ aux Marnières et sur le campus de la Bouloie, deux abris à vélos couverts et sécurisés seront proposés aux abonnés Ginko dès la fin de cette année.

Jean Paul Michaud, Vice-Président CAGB pistes cyclables, Marie Zehaf Adjointe au Maire chargée de la voirie, Michel Loyat, Vice-président CAGB Mobilités lors de la présentation officielle des nouveaux aménagements cyclables © Y.Q
Jean Paul Michaud et Marie Zehaf lors de la présentation officielle des nouveaux aménagements cyclables © Y.Q
Les modes doux dans le Grand Besançon : attention aux excès !

Anthony Poulin, élu EELV de la ville et de l’agglomération, ne s’en cache pas ! Les véhicules particuliers ne sont pas les bienvenus pour le chantre municipal des modes doux. Pollution, réchauffement climatique, sécurité… tout est bon pour remiser la voiture au garage, marcher à pied ou rouler à vélo.
Michel Loyat et Jean-Paul Michaud, plus pragmatiques, souhaiteraient que la part du vélo représente 6% à l’horizon 2025 : challenge déjà ambitieux au regard de la topographie de la ville et de son climat. Dans le même temps, la part des transports en commun devrait passer de 13 à 17%.
Il s’agit bien d’une complémentarité entre les modes de transport qui rassurera les habitants des 69 communes de l’agglomération (hors Besançon) qui disposent rarement d’une offre de transports en commun suffisante pour remplacer la voiture.

Un programme d’aménagements en cours et en projets pour un mieux-vivre à Besançon

Hervé Girardot, Directeur de projet mobilités au Grand Besançon a énuméré les nouvelles liaisons cyclables sur l’ensemble de l’agglomération. L’axe Prés de Vaux – Chalezeule devrait être opérationnel au printemps prochain. Relié à la passerelle de la Malate, il permettra un lien avec la vélo-route et offrira un accès à la zone commerciale et d’activités des Marnières ainsi qu’au camping et à la piscine de Chalezeule. Dans le cadre du prochain schéma cyclable du Grand Besançon, un nouvel itinéraire reliera la piscine à Chalèze avec un prolongement vers Roche-lez-Beaupré.
Dans la plaine de Saône, une bande cyclable est en cours de réalisation entre le bourg de Saône et la gare SNCF sur un parcours de 2 km, investissement réalisé conjointement avec le conseil départemental du Doubs. Ces deux aménagements représentent un investissement global de 1.1M€. Ils ont fait l’objet d’un financement partagé entre la collectivité, le conseil régional et l’Europe au travers du FEDER.

Plus loin dans le temps, le contournement de Besançon Amitié – Beure, intègre des liaisons en modes doux, y compris dans le franchissement du Doubs, la liaison avec la vélo-route à Beure et la traversée des collines du Rosemont et des Vallières jusqu’à Micropolis, Planoise et Chateaufarine.

Ceinturée par des collines, des forts et la citadelle de Vauban, la capitale comtoise et son agglomération mène une réflexion sur une offre nouvelle de location de vélos à assistance électrique, condition nécessaire pour développer l’usage de la « petite reine » au quotidien.

Y.Q

© Bauer

Lexique :

  • Piste cyclable : chaussée exclusivement réservée aux vélos isolée de la chaussée ;
  • Bande cyclable : elle fait partie de la chaussée et est matérialisée par une peinture au sol :
  • Voie verte : voie de communication autonome réservée aux déplacements non motorisés (piétons, vélos…)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here