Prendre ou ne pas prendre de résolutions

0
2662
69% des Français comptent prendre des résolutions pour 2018. DR
69% des Français comptent prendre des résolutions pour 2018. DR
- Annonce -

Arrêter de fumer, se remettre au sport, ne pas manger gras… chaque année au 1er janvier, on dresse la liste des bonnes résolutions à adopter pour l’année à venir. Quelles sont les bonnes résolutions des Bisontins ?

Tous les ans, c’est la même chanson, votre meilleure amie promet d’aller à la gym cinq fois par semaine, votre grand-oncle envisage de ne plus râler au volant, mamie jure de ne plus grignoter entre les repas… Pourtant, tous les ans, ces ambitieux défis sont parfois très vite oubliés.

Une coutume qui remonte à l’Antiquité

Faire une liste des bonnes résolutions était déjà une tradition dans l’Antiquité. En effet, les Babyloniens devaient promettre à leurs dieux de rembourser leurs dettes et de rendre les objets qu’ils avaient emprunté durant l’année écoulée. Plus tard, les Romains ont repris cette habitude en faisant des promesses au dieu Janus qui a donné son nom au mois de janvier.

D’après une enquête réalisée par le site Newpharma et l’institut Toluna, 69% des Français comptent prendre des résolutions pour bien démarrer l’année 2018. Pourtant, 9% d’entre eux admettent ne pas les respecter…

35% des Français ont prévu de se mettre au sport cette année. DR
35% des Français ont prévu de se mettre au sport cette année. DR

En tête des objectifs chez les Français : perdre du poids et faire du sport. Une tendance qui se confirme chez les Bisontins puisque Hubert Cusenier projette en effet de « continuer à courir à 5h du matin ».

Toujours d’après l’enquête, plus d’un Français sur quatre souhaite positiver. Chantal Raguénès et Nicole Ringenbach, fidèles lectrices d’actubisontine.com, l’assurent : « Positiver toujours et toujours ! », « Garder le moral, être positive ». D’autres, au contraire, rêvent d’aventures comme Frédéric Quairiat qui souhaite « repartir en voyage ».

Plus des trois-quarts des résolutions prises en début d’année sont abandonnées

Plus réalistes, Agnès Charles et Muriel Lanteri, préconisent de ne tout simplement « pas prendre de bonnes résolutions ». Judicieux quand on sait que plus des trois quarts des résolutions prises en début d’année sont abandonnées.

D’ailleurs, une étude de l’Université de Hertfordshire en Grande-Bretagne menée en 2008 par le psychologue Richard Wiseman, révèle que seulement 22% des personnes interrogées avaient réussi à tenir leurs résolutions. Par conséquent, sur les 700 individus ayant participé à l’étude, 78% d’entre eux avaient échoué.

Et si, ne pas prendre de résolutions était finalement la meilleure des résolutions ? Alors, décomplexez, trinquez, bonne année !

Louise De Châteaublanc

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here