La production d’une jeune maraîchère sauvée par la grande distribution

0
2077
intermarché
De gauche à droite, Céline, responsable du rayon Fruits et Légumes à l'Intermarché de Quingey, Stéphane Dague, exploitant de l'Intermarché et Alice Pillot, maraîchère basée à Rurey © DR
- Annonce -
L’enseigne Intermarché de Quingey s’est illustrée lors d’une initiative solidaire plutôt rare dans le milieu de la grande distribution. Touché par une jeune maraîchère de Rurey, menacée de perdre toute sa production à cause du gel, l’exploitant du magasin a décidé d’engager une grande chaîne de solidarité pour écouler sa marchandise au plus vite.

Stéphane Dague, exploitant de l’Intermarché de Quingey, se souvient encore de sa rencontre lundi 30 octobre, avec Alice Pillot, jeune maraîchère ayant démarré son activité en début d’année à Rurey : « Alice est venue me voir en désespoir de cause. C’était sa première année de production et elle espérait prospérer en vendant ses salades, aubergines et tomates, directement à la ferme et sur les marchés. Sa production était abondante mais ses circuits de distribution ne lui permettaient pas de vendre ses produits assez vite avant l’arrivée du gel. Elle devait trouver un moyen d’écouler son stock de 2 000 pieds de salade. Elle a donc décidé de frapper à notre porte. J’ai été touché par le courage et la fraîcheur de cette jeune femme. »

C’est ainsi que Stéphane Dague s’engage à l’aider et décide de lui acheter ses pieds de salade sans vraiment connaître le volume qu’il est capable de vendre en si peu de temps. Seulement voilà, il découvre par sa responsable de rayon, que dix semaines sont nécessaires pour écluser un stock de 2 000 salades. Il lance alors une grande chaîne de solidarité auprès de ses homologues Intermarché. « J’aurais pu me satisfaire de plusieurs centaines de salades mais j’ai voulu aller jusqu’au bout de ma démarche. J’ai contacté mes collègues de Saint-Vit, de Planoise, Palente et Coubertin. Tous ont suivi », se réjouit Stéphane Dague.

Tendre vers les circuits courts

L’opération fait mouche. Jeudi 2 novembre, les premières commandes arrivent en magasin. En trois jours, les 1 000 premières salades sont vendues : « le produit a tellement plu aux clients que le stock est parti en un clin d’oeil. Nous n’avons même pas eu assez de produits pour satisfaire les magasins bisontins. Nous avons fait une grosse communication autour de la production d’Alice, avec une mise en avant de son histoire et sa présence pendant quelques heures pour rencontrer les clients et parler de ses produits. La plupart du temps, nos clients repartaient non pas avec une salade, mais trois », ajoute Stéphane Dague.

Il faut dire, que sans le savoir, Alice tombait à merveille. En effet, Stéphane Dague recherchait alors à raccourcir ses circuits pour quelques produits frais. Aider la jeune maraîchère, c’était aussi entrer dans une démarche qui avait du sens, du producteur au consommateur, de la fourche à la fourchette. « Nous avions envie d’apporter une touche de proximité et de passion, avec des produits différenciant qui ont une histoire. C’est si rare dans nos métiers. »

Un partenariat durable

Le succès aidant, Stéphane Dague a décidé de pérenniser ce partenariat : « Cela apporte beaucoup de valeur ajoutée à nos produits, qui sont, d’une part, qualitatifs, d’autre part valorisés par la démarche. C’est la première fois que je prends autant de plaisir à faire mon métier. Cet acte commercial et humaniste me rend heureux. Aucune raison de s’arrêter-là. »

Ainsi, dès les prochains mois, les clients de l’Intermarché de Quingey, pourront retrouver, non seulement les salades d’Alice, mais également des tomates, des poivrons et des aubergines. A vos paniers !

Retrouvez Alice à Rurey (25290) les mercredis de 17h00 à 19h00

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here