Questions de points de vue : l’accueil des migrants en région

0
162
Crédit DR
- Annonce -

La politique nationale d’accueil des migrants est le point de départ de nombreuses discordes et débats dans nos villes, dans nos campagnes. D’un côté, nos élus locaux expriment leurs désaccords au sein d’un Conseil Municipal animé ou à coup de communiqués de presse. De l’autre, un peuple qui utilise les nombreux réseaux sociaux pour s’exprimer sur le sujet, allant des considérations socio-humanitaires aux propos haineux.

Et vous, êtes-vous plutôt favorable à l’accueil des 550 migrants en Bourgogne Franche-Comté ?

Anne, Cadre
« Entre l’accueil à tout va et la méthode radicale d’expulsion ou de fermeture totale des frontières, il y a, je crois, un juste milieu à trouver. Je comprends ces migrants qui n’ont pas d’autres solutions que de fuir. Mais avant de nous occuper des conséquences de ces guerres, ne devons-nous pas nous occuper de leurs causes ? »

Benoît, Artisan
« Etre en désaccord avec la politique actuelle d’accueil des migrants est tout de suite considéré comme du racisme. Alors les gens se taisent de peur d’être montrés du doigt et s’exprimeront malheureusement aux Présidentielles parce qu’ils n’ont pas été écoutés avant. Les autres plus extrémistes, n’hésitent pas à diffuser leur haine via le net. Sans aller jusque-là, il faut savoir que beaucoup de français estiment qu’avant d’accueillir un grand nombre de migrants sur notre sol, il serait préférable de régler nos propres problèmes en priorité. Comment loger décemment ces nouveaux migrants alors que de nombreuses personnes vivent déjà dans le besoin ? »

Pascal, employé administratif
« L’arrivée des migrants fait peur car de nombreuses personnes font l’amalgame entre terrorisme et réfugiés. Ces migrants ne sont pas des terroristes. Au contraire, la plupart ont voulu fuir la guerre, la violence, la barbarie. N’oublions pas que nous avons tous quelqu’un de notre famille  qui a fui l’oppression dans le passé. Et puis, qu’est-ce que 550 réfugiés sur une région comptant 2 816 814 habitants ? Franchement, arrêtons de nous faire des films ! »

F.B, Cadre
« Oui nous avons le devoir moral d’accueillir des réfugiés ! Tout d’abord par devoir humanitaire mais aussi par tradition historique. Arméniens rescapés du génocide, réfugiés espagnols, juifs survivants des pogroms, boat people vietnamiens, la liste est longue… Franchement ce n’est pas quelques dizaines de milliers de migrants qui vont changer l’équilibre de notre société ! Au lieu de succomber à un populisme mortifère, nous devons réfléchir à une politique migratoire de manière plus sereine et apaisée et sur le sujet. L’Europe est à nouveau absente des débats alors qu’elle a créée Schengen ! Mais je ne veux pas tomber dans l’angélisme et la crainte légitime de certains concitoyens, notamment en milieu rural, est aussi à prendre en compte. Faire des migrants les boucs émissaires de nos sociétés n’a aucun sens. Les vrais responsables de cette situation ce sont les politiques. Sur ce sujet et puisque il faut être factuel, l’ancien et l’actuel président de la république ont une responsabilité écrasante ! »

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here