Investissements immobiliers étrangers.

posté le 9 septembre 2019 En juillet et août les grands de la brique ont investi 1,5 milliard en Italie. Bienvenue à nouveau sur notre blog, qui photographie aujourd'hui le marché immobilier du point de vue des investissements des grands briquetiers étrangers. Les mois de juillet et août ont été caractérisés par des volumes d'investissements de l'ordre de 1,5 milliard d'euros par des groupes internationaux qui manifestent souvent une volonté d'implantation dans notre pays. Premier exemple de tous ? L'opération conclue par Goldman Sachs, qui concerne certaines propriétés du fonds Anastasia de Prelios Sgr qui sont passées dans le nouveau fonds Cristoforo, également géré par Prelios Sgr et détenu indirectement par Goldman Sachs. La valeur du portefeuille immobilier s'élève à plus de 250 millions d'euros et se compose de trois immeubles de bureaux à Rome et Milan. En particulier, les immeubles de Rome situés via Di Dono et via Cristoforo Colombo sont respectivement loués à une importante organisation internationale faisant partie des Nations Unies et à l'un des principaux groupes d'édition italiens. Le bâtiment de Milan est le siège de RCS Mediagroup via Rizzoli. Goldman Sachs, qui vend actuellement des immeubles de bureaux sur le Corso Vittorio Emanuele, a donc acheté des actifs de base à détenir en tant que revenus. L'appel d'offres qui a été clôturé pour le Palazzo dell'Informazione de Milan, sur la Piazza Cavour, est également important. L'immeuble, faisant partie du portefeuille du fonds Atlantic 1 géré par Dea Capital Real Estate Sgr et avec un actionnaire à près de 40% Blackstone, a été vendu à la famille Rovati pour l'équivalent de 175 millions d'euros. Le contrat de vente définitif sera signé fin 2019. Parmi les transactions qui viennent d'être conclues, il y a aussi celle de Kryalos Sgr, qui a acquis une propriété de plus de 21 000 mètres carrés à réaménager entièrement à Viale Regina Giovanna 29 à Milan. Valeur de l'opération ? 50-60 millions d'euros. La société de gestion d'actifs dirigée par Paolo Bottelli a également acheté 45 centraux téléphoniques à un fonds réservé géré par Dea Capital Real Estate Sgr. Le tout pour 40 millions d'euros. Dans le détail, les centraux téléphoniques occupent une superficie d'environ 60 000 mètres carrés et ont été apportés au nouveau fonds Polvanera, qui sera principalement investi dans des bâtiments pour le téléphone, des centraux industriels et des bureaux situés dans tout le pays. Autre opération majeure, celle d'Orion sur les points de vente Arcus, une société immobilière dirigée par l'entrepreneur Antonio Percassi. Cette dernière est célèbre pour son empire, allant d'Atalanta aux groupes de cosmétiques Kiko et Madina en passant par les chaussures Vergelio, sans compter qu'elle développe les réseaux de vente de marques internationales telles que Lego et Starbucks. Les trois points de vente sont le Sicilia Outlet Village à Enna inauguré fin 2010, le Torino Outlet Village à Settimo Torinese ouvert en mars 2017 et le Roma Outlet Village à Soratte, ainsi qu'une partie de l'OrioCenter. Valeur totale : environ 500 millions d'euros. Enfin, toujours dans le domaine des outlets, Nuveen a vendu le Barberino Designer Outlet de Florence au groupe allemand Dws pour 200 millions d'euros. Ces transactions importantes contribuent à la reprise du marché immobilier italien. Mais à leur petite échelle, les agences doivent aussi tenir compte des acheteurs étrangers, qui jouent un rôle de plus en plus important au sein des portefeuilles clients. Seuls ceux qui sont capables de regarder au-delà des frontières italiennes ou, comme dans le cas des franchises, même au-delà de leur propre quartier de la ville, peuvent être compétitifs sur un marché de plus en plus mondial.

Partenaire:

Sommaire

Benedicte lefeuvre

J’écris pour la technologie moderne et plus précisément sur les accessoires tendances et pratiques que chacune devrait porter sur soi en toute occasion. Avec une cible plus féminine, je rédige aussi des articles orientée sur la « prise en charge de soi », que ce soit en termes de beauté, mais aussi au niveau de la santé. La femme a besoin de se valoriser en prenant soin de soi et donc en gardant la forme. Je me permets donc d’informer et de conseiller mes lectrices sur les différents moyens d’optimiser leur santé physique et mentale. Je suis aussi tourné sur l'international et les articles chauds.

Dans la même catégorie

Go up