La police arrête des personnes derrière une IPTV piratée avec des jeux LaLiga – Tecnoblog

La police espagnole a arrêté deux personnes qui dirigeaient une société IPTV piratée. Ils avaient profité de plus de 400 000 reais de la vente d’abonnements au service illégal. Parmi les contenus transmis figuraient des matchs du championnat espagnol de football. La société LaLiga, propriétaire du concours, participe aux investigations.

Stade Santiago Bernabéu, domicile du Real Madrid (Image : Vienna Reyes/Unsplash)

Les deux cybercriminels ont été arrêtés dans la ville de Malaga, à 415 km au sud de la capitale Madrid. Selon la police du pays, l’arrestation est faite pour des délits contre la propriété intellectuelle, contre les services de télédiffusion conditionnelle et pour escroquerie dans le service électrique.

Les autorités affirment avoir un haut niveau d’expertise technique et s’appuyer sur une infrastructure sophistiquée pour fournir les services illégaux. De plus, ils auraient profité de 87 500 euros (plus de 400 000 R$ au prix actuel) de l’activité de piratage.

La société de piratage avait même des publicités sur des sites très visités et même un service client.

Les chaînes vendaient à la fois des abonnements IPTV et CCCAM. L’IPTV, comme vous le savez peut-être, est la transmission de vidéo sur Internet. La CCCAM, quant à elle, est un moyen de partager des « cartes », c’est-à-dire des informations qui permettent l’accès à des contenus légaux par des personnes qui ne les ont pas signées.

LaLiga et Telefónica peuvent bloquer l’IPTV piraté

La guerre du propriétaire du championnat espagnol de football contre la piraterie n’est pas nouvelle. Depuis 2019, elle mène des enquêtes et poursuit les plateformes IPTV illégales.

En décembre de l’année dernière, la société sportive et l’opérateur Telefónica ont obtenu une décision de justice en leur faveur. Grâce à lui, les entreprises ont pu bloquer 44 services diffusant des matchs de LaLiga piratés.

L’assignation permet également un blocage dynamique. Cela signifie que les entreprises peuvent suivre le rythme des IPTV pirates, et si elles changent d’adresse, il n’y a pas besoin d’un nouveau processus pour la supprimer.

La lutte contre le piratage par l’entreprise va parfois au-delà. En 2018, la nouvelle a révélé que l’application officielle du championnat espionnait les microphones des utilisateurs pour détecter les émissions illégales.

Avec informations : TorrentFreak.

Sommaire
  1. LaLiga et Telefónica peuvent bloquer l’IPTV piraté

François Brisson

Vous pouvez retrouvez aussi une section sur les activités sportives journalières et hebdomadaires à faire. Dans cette rubrique, je définis les séances de sport importantes à réaliser chez soi ou en salle de sport. Mais j'écris avant tout, l'actualité du moment.

Dans la même catégorie

Go up