Les influenceurs russes détruisent les sacs Chanel : “russophobie”

La guerre entre la Russie et l’Ukraine a duré 44 jours, plusieurs sanctions ont été imposées à Moscou et un certain nombre d’entreprises ont quitté le territoire russe. Parmi eux, la marque française Chanel, qui a également inclus une demande de suspension de la vente de ses produits aux personnes pouvant les utiliser en Russie.

Par conséquent, les influenceurs numériques russes ont commencé un boycott de la marque, avec des protestations sur Instagram. DJ Katya Guseva, avec 591 000 followers, et la journaliste Marina Ermoshkina, avec 303 000 followers, ont commencé avec les vidéos, mardi dernier (5). Pendant la semaine, ils ont été suivis par d’autres.

publicité

Une publication partagée par Ekaterina Guseva (@djkatyaguseva)

Lire la suite:

« Cette marque n’aura pas mon argent et je me respecte. Je suis contre la russophobie et je suis contre cette marque qui soutient la russophobie », a déclaré Marina dans la vidéo, alors qu’elle détruit, avec des cisailles de jardinage, un sac d’une valeur de 400 000 roubles, soit environ 22 000 reais.

Une publication partagée par Marina Ermoshkina (@amazing_marina)

Dans les commentaires des publications, des personnes du monde entier critiquent les influenceurs. « Vous pleurez pour votre sac ! Les mères ukrainiennes pleurent pour leurs enfants », lit-on dans un commentaire sur le post de Victoria Bonya, qui compte 9,3 millions de followers. En légende, l’influenceuse confie n’avoir jamais vu « une marque être aussi irrespectueuse envers ses clients ».

La vidéo de Bonya compte 3,5 millions de vues sur Instagram Reels. Elle taille une pochette, une sorte de petit sac, d’une valeur de 8 000 euros, soit près de 41 000 R$.

Une publication partagée par VICTORIA BONYA (@victoriabonya)

D’autre part, l’influenceuse Anna Kalashnikova a évité de déchirer l’un de ses sacs Chanel. Elle s’est dite « indignée de l’acte de russophobie de la marque », mais refuse de détruire les objets, car « la négativité engendre la négativité ». La présentatrice a déclaré qu’elle ferait don des articles aux institutions d’aide humanitaire pour les réfugiés et les femmes du Donbass, l’un des endroits les plus touchés après l’invasion de l’Ukraine.

Une publication partagée par ANNA KALASHNIKOVA (@annakalash)

À BbcChanel a confirmé qu’elle se conformait aux sanctions de l’Union européenne. La marque de luxe interdit la vente d’articles d’une valeur supérieure à 300 euros, soit environ 1 550 R$, à la Russie et aux personnes qui vont l’emporter dans le pays et l’utiliser là-bas. Ainsi, les magasins demandent aux clients de fournir leur adresse principale.

Passant par: G1 / CNN

Avez-vous regardé nos nouvelles vidéos sur YouTube ? Abonnez-vous à notre chaîne !