Não Me Perturbe a 10 millions d’entrées, mais les opérateurs continuent d’appeler – Tecnoblog

LA ne me dérange pas a été lancée par les opérateurs en 2019, et la plateforme a atteint la barre des 10 millions de téléphones enregistrés. Le service permet aux gens de bloquer les télévendeurs des offres de prêt sur salaire et des entreprises de télécommunications elles-mêmes. Cependant, l’initiative n’est pas très efficace : même avec l’enregistrement, les clients continuent d’être ennuyés par des appels indésirables.

Não Me Perturbe atteint 10 millions d’entrées (Image : Paulo Higa/Tecnoblog)

La plate-forme est maintenue par les opérateurs eux-mêmes et a été créée après qu’Anatel a annoncé qu’au moins 30 % des appels indésirables sont liés aux services de téléphonie. Selon Conexis, une entité qui représente des opérateurs tels que Claro, Oi, TIM, Vivo et Sky, environ 3,5 % de toutes les lignes cellulaires et fixes du Brésil sont déjà incluses dans Não Me Perturbe.

L’État de São Paulo est en tête des demandes de blocage des appels indésirables, avec 4,8 millions de numéros enregistrés. En deuxième place apparaît le Paraná, avec 885,6 mille enregistrements, suivi du Minas Gerais, avec 871,6 mille.

Não Me Perturbe est insuffisant et Anatel a créé 0303

Não Me Perturbe a été créé par les opérateurs eux-mêmes, avec une mesure d’autorégulation pour améliorer la relation entre les télécoms et les consommateurs. Regardez grand! Mais j’ai tous mes numéros enregistrés sur la plateforme, et je peux dire que l’enregistrement a été inefficace.

Presque quotidiennement, je reçois des appels d’opérateurs — en particulier Oi Fibra, qui insiste tellement pour me pousser sur Internet par fibre que j’ai écrit un éditorial pour me défouler. Elle n’est pas la seule : les appels de Claro, Vivo et Sky sont toujours fréquents ici, quoique dans une moindre proportion. 🤡

Selon Conexis, Não Me Perturbe a eu un effet direct sur la baisse des plaintes chez Anatel et a observé une baisse de plus de 20% des inscriptions. Cependant, l’agence de régulation a déjà reconnu que l’initiative était insuffisante et a instauré la création du préfixe 0303, qui sera obligatoire pour tous les appels de télémarketing.

0303 est en vigueur depuis mars, mais uniquement pour les appels de télémarketing effectués à partir de lignes mobiles. Ce n’est qu’à partir du 10 juin que le préfixe sera étendu aux appels provenant de lignes fixes.

Avec des règles plus strictes, 0303 doit être suivi par toutes les catégories d’entreprises de télémarketing actives, y compris les compagnies de téléphone, les plans de santé, les banques et les magasins. L’avantage est que le consommateur peut demander le blocage de tous les appels indésirables, soit directement auprès de l’opérateur, soit via des applications pour smartphone.

Rappelons que les appels 0303 ne comprennent que le télémarketing actif, c’est-à-dire la vente de produits et de services. Les appels de collecte, par exemple, ne sont pas affectés au préfixe.